logo-venetisVénétis : le groupement d’employeurs qui fait rimer talent avec épanouissement !

Fondée il y a plus de 20 ans, l’association spécialiste du CDI à temps partagé poursuit son émancipation sur la base d’un modèle qui valorise l’emploi comme projet de vie plutôt que posture sociale imposée

Premier groupement multi-sectoriel à se créer en France, Vénétis trace son sillon en Bretagne en maillant les ressources d’un personnel qualifié et les besoins d’entreprises fidèles et toujours plus nombreuses. Réunies en un collectif solidaire, les PME du territoire œuvrent ainsi au développement d’un éco-système performant qui voit les atouts d’une région dynamique cultiver son savoir faire dans la durée.

Si le label à ses débuts était considéré comme une sorte d’Ovni dans le paysage économique, proposition satellite vaguement située aux confins de l’intérim ou du temps partiel, le concept du temps partagé a depuis prouvé l’efficience de mutualiser les employés, contribuant à légitimer le dispositif bien au delà du monde agricole où pour palier aux injonctions de saisonnalité il a trouvé sa source.

Avec le temps, Vénétis s’est imposé comme une référence, infusant tous les métiers dans tous les secteurs, précurseur de l’emploi mosaïque, synonyme de qualité et de souplesse côté dirigeants ; de variété et de sécurité côté salariés, puisque tous (et c’est là une valeur à laquelle le groupement s ‘interdit de déroger) sont en CDI.

Aujourd’hui, ce sont 320 entreprises qui s’allouent les compétences de 140 profils experts, le juste temps nécessaire, sans grever les budgets ni porter les risques attenants à l’embauche d’un collaborateur à temps plein. Vénétis 1

Assemblée générale à Lorient le 13 septembre dernier. Au premier plan : Jérôme Bazin Président du collectif d’employeurs

Continuer à innover pour accompagner la croissance d’un territoire

Parti de Vannes, Vénétis s’est étendu à Lorient, Saint-Nazaire puis Nantes en 2012. En s’implantant dans la capitale de la Loire-Atlantique et précisément dans la « ville dont l’attractivité a le plus progressé en 2017 », le GE qui depuis ses débuts symbolise l’audace confortait sa position de leader de la croissance des PME de cette portion du littoral tant convoitée.

À présent, l’enjeu consiste à continuer de tricoter les aspirations d’une nouvelle génération de travailleurs avec les besoins d’entrepreneurs motivés à booster les indicateurs de croissance de la région, dans une vision moderne de l’emploi. Pour ce faire, Philippe Vitoria nommé directeur général de l’entité en février 2017 poursuit l’effort de cohésion du territoire avec la même conviction que son prédécesseur qui durant 20 ans a coordonné les forces vives de Vénétis.

C’est sous l’impulsion de ce dernier, Franck Delalande, en partenariat avec le Centre de Ressources des Groupements d’Employeurs de Bretagne (CRGE), que le tout premier module master RH à temps partagé faisait son entrée en 2013 dans le cursus universitaire au sein l’Institut du Management de Bretagne Sud. Un complément de formation dédié à l’agilité professionnelle dont le succès de la 6ème promotion a démontré une fois encore l’intérêt des jeunes pour cette façon de travailler qui met en valeur la transversalité des compétences.

Expert des problématiques de recrutement au service de stratégies de développement, Philippe Vitoria entend bien, lui aussi, faire grandir le temps partagé avec des propositions innovantes.

Vénétis 2Philippe Vitoria évoque les succès du groupement lors de la 3ème éditions des Trophées organisée par le Portail

Privilégier la qualité à la quantité pour créer les conditions de la performance

Lauréat de la 3ème édition des Trophées du temps partagé, Vénétis continue de se structurer autour des valeurs fortes qui ont forgé son identité et installé sa réputation de pionnier de l’économie collaborative. Lors de la cérémonie parisienne en mai dernier, Philippe Vitoria exposait les grands axes des orientations qui constituent le « Projet 2020 » du groupement.

Parmi les points clés, il s’agit d’accentuer davantage encore la qualité de vie au travail, préoccupation majeure de l’employeur.

Surfant sur la mode Silicon Valley, Vénétis toujours en avance sur les métiers de demain intégrait récemment un poste de Chief Happiness Officer, sorte de responsable du bien-être et de la bonne ambiance dans l’entreprise. La proposition séduit les adhérents au point que les trois autres antennes du GE devraient elles aussi se doter prochainement d’un tel profil.

Pour ce recrutement un peu particulier, la marque a choisi d’inviter les candidats à postuler par vidéo pour une présentation de leurs parcours et motivations plus vivante. Là encore, le procédé novateur promet de s’étendre en partenariat avec « Talent Tube », première plateforme audiovisuelle de l’emploi créée par Franck Delalande justement, résolument avant-gardiste.

Et puisque le bonheur ne saurait s’envisager sans un juste équilibre entre vie professionnelle et personnelle, Philippe Vitoria souhaite installer la semaine de 4 jours dans le business model de Vénétis. Une résolution à l’adresse notamment des femmes, premières à plébisciter le travail à temps partagé comme un temps choisi et qui pour une large part (70%) composent les salariés du groupement.

Un nouvel adhérent pas comme les autres

En mai, l’association Sea cleaners venait grossir les rangs des adhérents solidaires. À sa tête ? Le gladiateur des mers Yvan Bourgnon. Au fil de sa carrière, le skipper s’est forgé un palmarès de courses impressionnant et frotté à des défis d’aventures inédits qui lui ont valu une sacrée liste de records. Dernier en date : la traversée cet été de la Méditerranée (Marseille-Carthage) en 1 jour 18h et 56mn avec son fils Mathis sur un Nacra F20 a foils.

Mais son plus beau challenge est sans doute le combat qu’il s’apprête à mener contre la pollution des océans grâce au Manta. Ce navire unique, combinaison des technologies les plus innovantes en matière de production d’énergie propre s’apparente à une usine embarquée capable de  trier, compacter et stocker les déchets plastiques.

La première mission de collecte est prévue en 2022 lorsque les partenariats financiers auront tous été réunis.

Pour appuyer la communication nécessaire à l’élaboration d’un projet d’une telle envergure, Sea cleaner a misé sur les compétences d’une community manager du groupement Vénétis. À temps partagé bien sûr !

Vénétis 3

***

www.le-portail-du-temps-partage.fr

Marie-Victoire Vergnaud

Business Rédactrice

contact@le-portail-du-temps-partage.fr

Tél.:+33(0)6 81 94 45 28