indexSon regard est tourné vers l’avenir. Marion Corvaisier, gynécologue de 32 ans, fête tout juste ses six mois à l’hôpital de Lillebonne. Et elle compte bien y rester. C’est en suivant son mari urologue au Havre que cette Tourangelle a découvert Lillebonne. « Il y a peu de postes disponibles à temps plein dans les CHU. Et surtout, il y a un manque cruel de praticiens dans les hôpitaux de proximité », explique-t-elle.  Lire la suite.