Le Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification – Entreprises porteuses d’emplois recherche désespérément des personnes pour répondre aux besoins des sociétés qu’il fédère. Ce ne sont pas moins d’une centaine de candidats qui manquent à l’appel. Pour Laurent De Clercq, ce n’est pas le moindre des paradoxes. Dans un département où le chômage est encore fort, le groupement d’employeurs dont il est le directeur ne trouve pas de candidats pour les contrats qu’il propose pour le compte de ses soixante-dix entreprises adhérentes.  Lire la suite.