Secapem 5Secapem s’appuie sur le temps partagé pour conforter sa croissance à l’export

Le leader des solutions d’entraînement pour les forces armées a choisi d’externaliser 4 postes clés pour mieux se concentrer sur son cœur de métier

Un métier de niche qui longtemps valut au groupe pionnier dans son domaine de n’avoir à souffrir d’aucune concurrence, ainsi que l’expliquait Emmanuel Pasqualini à l’occasion de la cérémonie des trophées du temps partagé en mai 2018.

S’ils sont au nombre de trois, peut-être quatre tout au plus dans le monde actuellement à proposer des services similaires, la société fondée par Joseph Pasqualini en 1957 entend bien garder sa longueur d’avance en améliorant toujours davantage encore les produits et prestations proposés à ses clients. Des clients aux exigences aussi pointues qu’ils sont singuliers puisqu’il s’agit des ministères de la Défense, seuls donneurs d’ordres.

De la conception, la fabrication, la maintenance de cibles et équipements électroniques dédiés aux exercices de tirs, à la simulation de menaces aériennes, Secapem dispose d’une expertise complète propre à justifier la fidélité du gouvernement français, mais aussi d’une vingtaine de forces armées étrangères.

Secapem 1Savoir contrer une attaque aérienne, c’est l’un des volets de formation proposé par le groupe Secapem © Armée de l’air

Chaque année, plus de 20% du chiffre d’affaires généré est consacré aux activités de recherche et développement au sein d’un service qui occupe la moitié des employés de la structure.

C’est qu’on ne badine pas avec la protection d’un pays ! En veille permanente à la fois sur la situation géopolitique et les constantes évolutions des stratégies et outils de haute sécurité, l’implication des salariés aux projets d’évolution du groupe est maximale. À la pointe de l’innovation, la qualité des solutions apportées par Secapem est de plus en plus convoitée à l’export. Aussi, la direction a t-elle opté pour le temps partagé pour réussir ce virage d’avenir en s’allouant les compétences d’experts aux interventions sur-mesure.

Secapem 2Base militaire pour exercices de tirs en conditions réelles

 « Un regard neuf, précieux et indispensable »

Qualité, systèmes informatiques, ressources humaines, communication : ce sont 4 profils aiguisés qui sont venus renforcer les équipes en place à raison d’un ou deux jours par semaine en fonction des besoins ou des pics d’activité. Une souplesse et une flexibilité qu’apprécie particulièrement Emmanuel Pasqualini qui avec 25 collaborateurs à temps plein n’entendait pas alourdir inutilement la masse salariale.

Mais au delà du confort qu’offre le temps partagé, c’est bien la pertinence d’un regard extérieur que plébiscite le directeur général : « La variété de leurs missions impose à chacun une mise à jour permanente de leurs connaissances, tant du point de vue de la réglementation, que de celui des problématiques rencontrées, même dans d’autres secteurs ». Et d’ajouter : « Il y a une ouverture d’esprit dont nous n’aurions sans doute pas pu bénéficier sur ces postes, a fortiori au regard de la spécificité de nos métiers ».

Pour dénicher les perles rares, Secapem a fait appel à deux spécialistes du dispositif. Virginie Jacquinot, responsable de la communication et Léopold Wiszniowski à la qualité font partie de la trentaine de salariés que se partagent les 200 adhérents du groupement d’employeurs GDE77. Quant à Vincent Geremia et Xavier Manach, respectivement DSI et DRH, tous deux sont issus du réseau d’experts indépendants Finaxim.

Sous forme d’associations, de clubs ou même de franchises le partage des talents ne cesse de s’émanciper, prouvant qu’il est au carrefour des besoins des entreprises et des aspirations des professionnels, boîte à outils de l’emploi conjugué au futur.

Quand agilité professionnelle rime avec richesse intellectuelle : on est dans l’opérationnel !

Forte de dix années d’expérience en stratégie marketing et communication, Virginie se lance dans le temps partagé en 2013. Pour conserver les avantages d’un CDI à temps plein, elle rejoint  le GDE77, qui grâce au maillage des postes permet de sécuriser les parcours.

Sa polyvalence est actuellement au service de 3 entreprises. L’une propose des solutions électriques et robotiques industrielles, une autre est spécialiste de convoyeurs à bande et notamment de tapis roulants extrêmement utiles aux apprentis skieurs. Si bien qu’accueillie par Secapem en plein rush de la préparation du salon du Bourget en mai 2016, ses qualités d’adaptation et son pragmatisme se sont révélés très opportuns.

Vincent est arrivé quelques mois plus tard, avec comme objectif de structurer les systèmes informatiques existants tout en renforçant la politique de sécurité. Pour lui, « le temps partagé s’envisage comme un métier de services ».

Secapem 3Vincent Geremia intervient en flexibilité chez Secapem à raison d’un jour par semaine en moyenne

Désormais consultant après une brillante carrière dans l’hôtellerie où la satisfaction clients est primordiale, le DSI s’est fait vœu de ne jamais laisser une question sans réponse. La protection et la sauvegarde des données : c’est son domaine ; les échanges confidentiels, qu’ils touchent les individus ou les pays : il les maîtrise, avec en plus de sa mission pour Secapem, un autre mandat dans le secteur de la santé.

En cinq années, Vincent Geremia a su s’imposer en référent de l’adéquation des systèmes d’information parmi les nombreux experts labélisés Finaxim.

Secapem 4Situé en Seine et Marne, le groupe compte deux filiales dans le Sud-Est

Secapem 5www.secapem.com

 

 

***

www.le-portail-du-temps-partage.fr

Marie-Victoire Vergnaud

Business Rédactrice

contact@le-portail-du-temps-partage.fr

Tél.:+33(0)6 81 94 45 28