le-nouvel-economisteLe nouveau cadre réglementaire du portage salarial divise. Certains acteurs du secteur le jugent trop élitiste.Plus de patron, plus d’horaires stricts, des missions diversifiées… L’indépendance est pour beaucoup un eldorado. Les choses se compliquent quand on pense aux contraintes que recouvre ce mode de travail. En effet, derrière la liberté, les obligations administratives et la moindre couverture sociale constituent souvent des contre-arguments de poids qui expliquent que beaucoup hésitent à sauter le pas ou fassent finalement marche arrière.   Lire la suite.