logo-of-167x72Même en cette période de chômage élevé, des pénuries d’effectifs et de compétences persistent sur le territoire.

« Trois raisons peuvent expliquer ce paradoxe :

  • La première résulte d’un besoin de compétences rares sur le marché du travail. L’évolution technologique se heurtant souvent à l’insuffisance de formations proposées, l’écart se creuse entre les besoins des entreprises et les compétences réelles des salarié(e) s.
  • La seconde raison est liée à la persistance de stéréotypes qui limitent le « champ des possibles » en matière de recrutement, excluant des compétences du seul fait de l’âge, du genre, de l’origine, du handicap… des candidat(e) s à l’embauche.
  • Une troisième raison est liée aux besoins de temps de travail spécifiques des entreprises (saisonnier, fragmenté, partiel…) qui ne leur permettent pas de proposer un contrat à durée indéterminée à temps plein, garant de la satisfaction d’un besoin humain fondamental : la sécurité. »