Cette forme de salariat mutualisé, qui permet de mettre à la disposition d’entreprises adhérentes du personnel en temps partagé, reste sous utilisée. D’après l’étude que vient de publier la Dares, le nombre des collaborateurs stagne depuis plusieurs années. L’Etat a débloqué en mars dernier une enveloppe de 6 millions d’euros pour accompagner les structures et stimuler les projets de développement.  Lire la suite.