logo cadre santéLe projet de soins partagé est un item soutenu depuis longtemps par l’AFDS. Cette dernière a mené une enquête auprès des 135 GHT pour évaluer l’état d’avancée de ce dispositif sur le terrain. Les résultats montrent notamment qu’une majorité de travaux sur le projet médical partagé font participer un représentant paramédical, un directeur de soins la plupart du temps.Au moins une vingtaine de groupements hospitaliers de territoire (GHT) ont décidé d’élaborer un projet « médico-soignant » partagé au lieu de séparer le projet médical du projet de soins, constate-t-on à la lecture d’un communiqué de l’Association française des directeurs des soins (AFDS).
Un projet porté par l’AFDS depuis longtemps
Le décret du 27 avril 2016 qui encadre la création des GHT prévoit que les établissements membres finalisent avant le 1er juillet 2017 leur projet médical partagé. Il impose aussi la rédaction d’un projet de soins partagé à laquelle doivent participer « les équipes soignantes concernées par chaque filière » . L’AFDS « propose depuis de nombreuses années la mise en oeuvre d’un projet »médico-soignant« (ou »de prise en charge ») réunissant les deux démarches dans un même document, élaboré par les représentants des équipes médicales et soignantes, rappelle-t-elle dans son communiqué diffusé le 2 janvier 2017.
Lire la suite