Logo Les EchosAppréciant la richesse des missions et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les professionnels qui ont basculé dans le temps partagé disent de pas vouloir y renoncer.

Serait-ce enfin l’essor du temps partagé ? Alors que les jeunes générations semblent très sensibles à des formes de travail plus « ouvertes », le travail en « temps partagé » se répand dans un plus grand nombre de structures. « Le travail à temps partagé a beau exister depuis trente ans, son essor est encore récent tant auprès des professionnels que des entreprises. Il est aujourd’hui installé dans le paysage économique, comme une forme de travail de plus en plus plébiscitée, », indique David Bibard, créateur du Portail du Travail à temps partagé, qui vient de publier les résultats de la première édition d’un « Baromètre du temps partagé » (1) qui se veut annuel.

Lire la suite