téléchargement (1)Ce mode d’organisation, qui consiste à travailler pour plusieurs entreprises à temps partiel, pourrait séduire de nouveaux salariés à la faveur de l’épisode Covid. « C’est une autre façon de travailler : je me gère comme une indépendante et je suis salariée. Mon positionnement n’est plus le même qu’avant : c’est super de sentir qu’on apporte une valeur ajoutée et que nos projets aboutissent à quelque chose, contrairement au travail dans un grand groupe. » Depuis septembre 2021, Vanessa Oliveira, 36 ans, est DRH à « temps partagé » : salariée d’un réseau d’experts, elle travaille à tour de rôle pour trois entreprises différentes chaque semaine, dont une où elle ne passe que quatre jours par mois.  Lire la suite.