logo_fnattpDepuis presque 25 ans, la FNATTP (Fédération Nationale des Associations de Travail à Temps Partagé) s’investit pour accompagner des compétences et repenser les codes de la carrière professionnelle.

Cesser d’envisager la carrière comme une série de compétitions internes pour accéder aux places situées aux niveaux supérieurs de la hiérarchie organisationnelle ; sortir de l’approche « traditionnelle » de la progression verticale pour actualiser son image de soi, utiliser ses compétences, exprimer ses intérêts et ses valeurs…C’est ce à quoi s’attache depuis 1993 la FNATTP au travers d’un tissu d’une trentaine d’associations départementales maillées sur toute la France.

Communiquer auprès des entreprises et des institutionnels du marché de l’emploi

Accéder à des savoir-faire expérimentés sans générer un recrutement à temps plein, s’offrir des compétences à la carte pour renforcer sa structure et accélérer son développement…Bon nombre de TPE / PME ignorent encore que c’est possible !

Si le multi-salariat est né des besoins agricoles dans les années quatre-vingt, permettant à un même travailleur d’assurer sa stabilité en changeant de site en fonction des saisons, son visage a aujourd’hui bien changé. Le travail à temps partagé explore dorénavant tous les domaines d’expertise et devrait selon Bernard Anglezi, Secrétaire Général et en charge de la Communication de la FNATTP être une forme d’emploi acquise dans 10 ans. « Actuellement, le temps partagé représente moins de 10 % de l’emploi, alors que dans les pays du Nord de l’Europe, on tourne davantage autour de 35 % », constate t-il.

Le plus souvent dénommées CTP (Compétences en temps partagé) ou CPE (Compétences pluri-entreprises), les membres des associations locales multiplient les actions de communication pour éveiller les acteurs de l’économie à la flexibilité de cette nouvelle forme d’emploi en mode « sur-mesure » ; alternative idéale à la crise actuelle qui voit les besoins en compétences accrus et les ressources des petites et moyennes entreprises diminuer. Ateliers avec les CCI, conférence ou évènements sont programmés tout au long de l’année par les antennes départementales. Cette année le premier forum de l’emploi des cadres et des jeunes diplômés à temps partagé a eu lieu à Tours en janvier, tandis qu’en 2015, Pôle Emploi et l’Apec ont signé une convention avec la FNATTP afin de promouvoir le temps partagé.

Il ne suffit pas d’être satisfait à sa place, il faut construire son parcours pour pouvoir rebondir sur le marché du travail

La carrière comme une succession de statuts et de postes bien définis dans une société très structurée ? Le schéma est obsolète et les profils, déçus des échelles de progression traditionnelles des organisations bureaucratiques et conscients de la précarité de l’emploi se rajeunissent sur le marché du temps partagé. « En 5 ans, l’âge moyen du multi-salarié est passé de 54 à 45 ans » atteste Bernard Anglezi.

Considérant que les individus rechercheront de plus en plus d’autonomie et de liberté dans leur vie professionnelle, tout encourage l’économie à s’ouvrir à la flexibilité de l’emploi pour permettre aux talents de s’exprimer hors du cadre du CDI à temps plein.

Les antennes de la FNATTP permettent aux cadres de ne pas s’isoler dans cette démarche d’ouverture qu’est le travail à temps partagé, et de bénéficier d’un réseau et d’un label rassurant et reconnu. Mettre en phase un collaborateur qui a capitalisé de l’expérience grâce à sa polyvalence pour résoudre une problématique donnée ou ponctuelle de l’entreprise, telle est la mission quotidienne des pionniers d’une économie en marche et plus vraiment en marge. L’action en équipe est un principe fondamental de la FNATTP, sur lequel repose toute la méthodologie qui a permis en 20 ans d’accompagner près de 25 000 cadres à mettre en valeur leurs compétences professionnelles de façons différentes.

***

www.le-portail-du-temps-partage.fr

Marie-Victoire Vergnaud

Business Rédactrice

contact@le-portail-du-temps-partage.fr

Tél.:+33(0)6 81 94 45 28