« Le Temps Partagé, la compétence optimisée et une ouverture d’esprit » : Hélène Meriaux Présidente de la FNATTP

logo_fnattpC’est en 1993 que 8 Associations régionales pionnières se fédèrent pour créer la  Fédération Nationale des Associations du Travail en Temps Partagé (FNATTP). Aujourd’hui La FNATTP est composée de 25 associations, regroupant 1 200 adhérents. Sur 20 ans, près de 25 000 cadres ont été accompagnés par la FNATTP ! Le respect de principes fondamentaux, une méthodologie aguerrie sont les clés du succès de la fédération.

Hélène MÉRIAUX est Présidente de la FNATTP et vice-Présidente de CTP37. Autant dire qu’elle a une vision « grand angle » du temps partagé, dont elle est une ambassadrice émérite.

La vocation première de la FNATTP est double :

– Accompagner les cadres et assimilés, les jeunes diplômés en recherche d’activité, désirant (re)trouver une autonomie professionnelle grâce au Travail en Temps Partagé,

– Informer les TPE/PME/PMI sur cette forme d’emploi adaptée à leur activité.

Nous veillons donc à donner les appuis et les outils nécessaires aux membres qui rejoignent nos structures bénévoles.

Travailler en temps partagé nécessite de clarifier ses compétences, pour se repositionner sur l’activité et les besoins réels du territoire ciblé. La  gestion du temps et des priorités doit également être maîtrisée…Une charte de bonnes pratiques est d’ailleurs signée par tous les membres du réseau. Bien souvent, les personnes qui nous rejoignent  traversent une phase de transition professionnelle dans un environnement complexe et instable qui peut les fragiliser provisoirement.

Il faut alors créer ensemble de nouvelles perspectives positives et sécurisantes. D’autant que la fragmentation des parcours, que nous constatons depuis plusieurs années, nous pousse à développer une transversalité en termes d’expertises, de savoirs et d’expériences…

Notre priorité : le travail en équipe

Parmi les principes fondamentaux de la FNATTP : l’action en équipe est notre priorité. Elle est source de motivation mutuelle et de développement du potentiel individuel.  Ne l’oublions pas, le temps partagé c’est avant tout une ouverture d’esprit ! ».

Hélène Meriaux sait qu’il faut continuer à multiplier les actions, tisser les partenariats, convaincre les entreprises et lever les réticences.

Les résultats sont édifiants : loin d’entraver la productivité et l’implication, cette nouvelle forme de travail contribue au contraire à les accroître. Chaque année, et par binômes, les membres des associations visitent localement plus de 14 000 entreprises (60% du territoire français couvert), initient des partenariats…

La démarche vise, entre autres, à intégrer plus largement les « jeunes diplômés » dans le cursus du temps partagé. Historiquement plutôt orientés sur les cadres très expérimentés, types seniors, nous œuvrons pour apporter une réponse à  l’entrée dans la vie professionnelle.

Sans cesse en quête de nouveaux « maillages », nos équipes se mobilisent dans un esprit collaboratif.

Et Hélène Meriaux de conclure : « équilibre entre vie familiale et professionnelle, rapport à l’entreprise plus serein, ouverture d’esprit … Au-delà de la richesse de l’expérience personnelle, le temps partagé développe le potentiel créatif. ».

 ***

www.le-portail-du-temps-partage.fr

Marie-Victoire Vergnaud

Relations Publiques et rédactrice web

contact@le-portail-du-temps-partage.fr