Avec la crise sanitaire, l’emploi partagé est une manière de travailler qui commence doucement à émerger, selon le Gemme Hérault. Cette association, créée en juillet 2017, promeut l’emploi partagé. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier. Selon l’association du Gemme Hérault (Groupement d’employeurs multi-métiers), basée à Montpellier, l’emploi partagé est une tendance qui augmente, depuis le début de la crise sanitaire. C’est une nouvelle manière de travailler. Concrètement, c’est lorsque qu’au moins deux entreprises se « partagent » un salarié. Ça permet aux entreprises de recruter un profil dont elles ont besoin, mais pas à temps plein. Le salarié, lui, cumule plusieurs contrats. Lire la suite.