Le ministère du Travail a lancé mercredi un « appel à manifestation d’intérêt » pour développer les groupements d’employeurs, un mode de salariat encore marginal, et en faire une alternative aux contrats courts qui ont explosé depuis 15 ans, selon un communiqué. « Fondés sur les principes de mutualisation des emplois et des compétences par l’addition de temps incomplets pour les transformer en CDI », les groupements d’employeurs « permettent aux entreprises d’accéder à des salariés qualifiés dans des territoires ou des filières où il existe des tensions de recrutement », explique le ministère.           Lire la suite.