logo France 2En France, ils sont 40 000 à se partager entre plusieurs entreprises. Reportage dans le Pas-de-Calais.

Julien Pagnen vient d’obtenir son tout premier CDI. Chaque jour depuis deux semaines, il prend son poste dans une entreprise d’automobile. « On peut commencer à faire des projets, on respire », explique-t-il. Et pourtant, c’est son dernier jour ici. Car il a une deuxième entreprise. Son CDI n’est pas comme les autres. Il a signé son contrat dans un groupement d’employeurs, une association qui le met à disposition d’entreprises partenaires, selon leurs besoins. Ils sont 40 000 en France à avoir un travail en temps partagé.

Objectif : intégrer une seule entreprise
Sa deuxième entreprise, c’est une fabrique de conserves de légumes. Une flexibilité qui arrange aussi son patron, car son activité dépend des récoltes et Julien est aussi disponible qu’un intérimaire. Mais pour Julien, le prochain objectif, c’est surtout d’être intégré dans une seule et même entreprise pour une perspective d’évolution de carrière, et obtenir une augmentation de salaire.

Voir la vidéo