1410205722_logo-vdn-web-test-3Aux champs comme auprès des animaux, le travail est continu. Depuis 1977, le service de remplacement basé à Hazebrouck permet aux agriculteurs de partir quelques jours en vacances. Aujourd’hui, la structure veut aller plus loin et créer un groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification.

Quand il n’est pas occupé à nourrir ses bêtes, il est aux champs pour la moisson. Quand il n’est pas penché sur sa comptabilité, il est en comité de pilotage. Laurent Declercq, éleveur porcin à Loon-Plage et président du service de remplacement et du groupement d’employeurs des Flandres, fait régulièrement appel à la structure, pour être soulagé dans ses différentes tâches. Cet été, il a pu prendre quelques jours de repos à la fin du mois de juin en se faisant remplacer par deux agents du dispositif, l’un pour travailler sur l’exploitation porcine, l’autre pour traiter les cultures.

« Cela m’a permis de partir huit jours en vacances. Chez moi, il n’y a pas de salarié. Toute la main-d’œuvre provient du service de remplacement, explique l’éleveur. Il a été créé en 1977 pour répondre à la demande des agriculteurs de la génération de mes parents, qui avaient besoin de se faire remplacer pour prendre quelques vacances, en cas d’accident, de maladie ou de maternité. Le groupement d’employeurs a ensuite été créé en 1998, parce qu’il y avait un gros besoin de main-d’œuvre. »

Lire la suite