EtudesLe travail à temps partagé a eu 30 ans en France en 2015. Depuis peu, le potentiel à se répandre à l’ensemble des entreprises et des professionnels a pris de l’ampleur et ne demande qu’à se poursuivre.

Nous souhaitons à travers l’ensemble des études menées mesurer et suivre les principales tendances qui le caractérisent.

L’Etude Nationale du Temps Partagé

Un observatoire du Temps Partagé (OTP) été créé en 1993 au sein de l’ANDRH (Association Nationale des DRH). Il s’ agissait d’un unité opérationnelle autonome dirigée par Max Valencourt pendant près de 20 ans.

Avec la collaboration de l’IGS-RH, de l’APEC, de la CGPME, et du Portail du temps partagé, la commission temps partagé de l’ANDRH a lancé à l’automne 2014 une étude prospective sur le temps partagé. La Nuit des RH du 15 avril 2015 et la réalisation du Livret Temps Partagé sont venus clôturés six mois d’étude et d’enquête des étudiants de l’IGS-RH et des chercheurs du LISPE.

>> L’Etude Nationale du Temps Partagé

Le Baromètre du Travail à temps partagé

Le Portail du temps partagé et l’ensemble de ses partenaires ont réalisé fin 2015 la 1ère édition du baromètre annuel du Travail à temps partagé afin de mesurer dans le temps son évolution.

Les résultats nous révèlent certains éléments marquants :

  • 91% des professionnels souhaitent rester à temps partagé,
  • Le travail à temps partagé concerne autant les femmes que les hommes et couvre l’ensemble du territoire national et des secteurs d’activité,
  • 72% des répondants ont fait ce choix de carrière ou l’ont saisi comme une opportunité,
  • 67% l’optent pour la richesse des missions obtenues ou pour l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle,
  • Pour les entreprises, 59% choisissent un professionnel à temps partagé pour plus de flexibilité ou une meilleure maîtrise des coûts, et 31% pour une expertise plus pointue.

>> Le Baromètre 2015 du travail à temps partagé