logo-letelegramme-minAcheter du matériel à plusieurs pour réduire le coût de la mécanisation : c’est la raison d’être des Cuma. Ces coopératives agricoles (54.400 adhérents dans l’Ouest) sont devenues aussi de fortes pourvoyeuses d’emplois. Explications de leur président Jean-Luc Boursier, céréalier en Vendée.

Comment se portent les Cuma de l’Ouest ?
Les Cuma sont plutôt en bonne santé, en dépit du contexte agricole difficile et du fait qu’elles font face à un nombre de plus en plus important de factures impayées. Le chiffre d’affaires total 2015 pour l’ensemble des 2.577 Cuma qui s’élève à 240 millions d’euros, est en hausse et les investissements de l’ordre de 152 millions d’euros se stabilisent après avoir beaucoup progressé depuis 2010. L’augmentation du chiffre d’affaires est liée à la progression constante depuis 10 ans de l’emploi salarié permanent de l’ordre de 4 % par an. Les Cuma, qui fusionnent de plus en plus entre elles, emploient 980 salariés, sans compter les saisonniers.
Lire la suite