E-LOGO-Le parisien ecoAvoir trois employeurs mais un seul contrat de travail, c’est possible: dans le monde agricole, l’emploi partagé, une pratique éprouvée mais encore en plein développement, permet à des agriculteurs qui n’ont pas les moyens d’embaucher à temps plein de mutualiser la main d’oeuvre.
« Cela provient du partage de la mécanisation et des exploitants qui avaient besoin de main d’oeuvre, mais pas les moyens d’embaucher un salarié à plein temps », explique Philippe Faucon, président de la FNGEAR (Fédération nationale des groupements d’employeurs agricoles et ruraux), en visite au salon de l’Agriculture à Paris.

Lire la suite