rh magazineAinsi, 21 % des responsables RH interrogés indiquent que leur organisation est prête à évoluer progressivement vers un cocktail de 50% de travailleurs salariés et 50% d’autres statuts comme les indépendants, free-lances ou travailleurs autonomes afin de mieux répondre à la volatilité de la demande du marché. Ce sont principalement les petites entreprises, avec un maximum de 50 travailleurs, qui sont partisanes de cette évolution.

Lire la suite